AFSUPES

Cameroun
Domaine(s) d'intervention : AGR, prise en charge globale des PVVIH, santé sexuelle et reproductive
Public(s) : tous publics, jeunes, OEV

Issue de la plus grande association de personnes vivant avec le VIH au Cameroun (l’AFSU), l’AFSUPES (Association des Frères et Sœurs Unis pour l’Espoir et la Solidarité) est située, depuis 2002, à Douala.

AFSUPES s’est donné pour objectif de prendre en charge sur le plan psychosocial, médical et nutritionnel les personnes vivant avec le VIH, mais également de lutter contre la stigmatisation et toutes formes de discrimination, le déni et les IST/VIH/sida.

  • Créée en tant que groupe d’auto-support pour ses membres, elle est présente dans différents hôpitaux de la ville où elle accueille les personnes venues se faire dépister.
  • AFSUPES a également créée une caisse de solidarité pour ses membres les plus démunis afin que soient pris en charge les traitements pour les infections opportunistes et a développé des activités de plaidoyer pour l’accès aux soins et la lutte contre les discriminations. 
  • Enfin, l’association octroie des formations en coutures afin de rendre les jeunes filles vivant avec le VIH plus autonomes.

D’autre part, l’association souhaite :

  • Assurer le renforcement des capacités de ses membres,
  • Sensibiliser le grand public sur les modes de prévention et de transmission du VIH
  • Et mener le plaidoyer pour la disponibilité des ARV dans les centres de prise en charge, les médicaments contre les infections opportunistes, la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH (PvVIH) dans les centres hospitaliers.

L’association se penche sur la problématique de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, pour cela :

  • Des groupes de parole PTME sont organisés dans les centres hospitaliers et ceux-ci regroupent les femmes enceintes séropositives et leurs partenaires,
  • Un accent sera mis en 2014 sur la responsabilité des hommes face à la vulnérabilité de la femme dans le cadre de la PTME.

Activités médicales :

  • Achat des médicaments liés aux infections opportunistes (IO) aux PVVIH et explorations vaginales
  • Mise en place une caisse de solidarité qui sert à payer les ordonnances médicales pour les infections opportunistes aux bénéficiaires indigents et prendre en charge les bilans et examens biologiques liés aux infections opportunistes des indigents bénéficiaires
  • Examens biologiques dans les laboratoires des hôpitaux ou au Centre Pasteur pour la charge virale

Activités psychosociales :

  • Conseil psychosocial dans les centres hospitaliers de Douala : l’activité consiste à préparer psychologiquement les candidats au test de dépistage de VIH. Elle se compose du pré test et du post test. Elle se déroule dans 05 centres hospitaliers de la ville de Douala
  • Counselling de suivi : les patients en difficultés psychologique ou médicale sont suivis par un accompagnement psychosocial
  • Aide à l’observance thérapeutique : organisation de groupes de parole au sein de notre association avec les patients mal observant venant des associations sœurs ou référés des centres de prise en charge pour partager les expériences vécues dans la gestion quotidienne des ARV dans le but d’éviter les résistances et de permettre l’efficacité des ARV. Cette activité se déroule dans notre siège, sous la supervision d’un médecin lorsque le thème est scientifique.
  • Soutien social aux OEV touchés par le SIDA : appuis directs aux orphelins et enfants vulnérables (OEV), d’ordre éducationnel, sanitaire, nutritionnel, juridique, vestimentaire et psychologique. L’association a ouvert une antenne dans le Département du Mungo (127 Kms de Douala –zone rurale et urbaine) où de 2007 à 2008 près de 430 orphelins et enfants vulnérables sont prise en charge ; tandis qu’à Douala 535 OEV sont également pris en charge. Par manque de financements, l’activité a connu un ralentissement, seul UNICEF a continué à appuyer 150 OEV.
  • Visites à domicile et assistance nutritionnelle : distribution des produits de 1ère nécessité aux personnes. Les produits distribués dépendent des familles visitées ; il peut s’agir d’œufs, de lait, du sucre, de l’eau de javel, du riz, de l’huile
  • Recherche active des perdus de vue : hommes, femmes, femmes enceintes, enfants qui ne se sont pas présentés à leur rendez-vous à la pharmacie ARV, sont recherchés en collaboration avec 2 unités de prise en charge de la ville.
  • Groupes de parole des femmes enceintes séropositives et leurs partenaires masculins sur la PTME : organisation de séances avec des couples afin de les éduquer et informer sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Ces groupes de parole se déroulent dans les centres hospitaliers en collaboration avec les partenaires hospitaliers.
  • Appui à l’autonomisation : formation des orphelines et enfants vulnérables (OEV) en couture.

Activités de prévention :

  • Des séances de prévention et de sensibilisation du VIH/sida sont organisées en direction de la population, soit au siège de l’association (situé au cœur d’un quartier populaire), soit à l’extérieur (entreprises, établissements scolaires, communautés, association).
  • Promouvoir le dépistage du VIH et lutter contre la stigmatisation et la discrimination auprès des clubs santé des jeunes en milieu scolaire.
Domaine(s) d'intervention : AGR, prise en charge globale des PVVIH, santé sexuelle et reproductive
Public(s) : tous publics, jeunes, OEV