RACINES

Bénin
Domaine(s) d'intervention : dépistage, Prévention, prise en charge globale des PVVIH
Public(s) : tous publics, travailleur.se.s du sexe
Antenne(s) : Savalou

Poursuivant son combat en faveur de la lutte contre le VIH/SIDA, l’association RACINES a mis en œuvre, en 2012, diverses activités de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH.
Dans ces deux centres de prise en charge créés respectivement en 2002 à Cotonou et en 2005 à Savalou, les projets mis en œuvre sont :

  • Un programme de Dépistage et prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH dans les communes de Cotonou et Savalou qui a permis de mener de multiples activités allant du dépistage volontaire et gratuit à l’accompagnement psycho-social des PVVIH en passant par les consultations et les soins, la mise sous ARV et l’aide à l’observance.
  • Ces différentes activités sont soutenues par un autre programme intitulé « Consultation prénatale, appui nutritionnel aux nourrissons nés de mères séropositives et prise en charge médico-sociale et psychologique des enfants infectés et affectés par le VIH au centre ADIS de RACINES à Cotonou ». Des services de prise en charge des IST sont également rendus disponibles dans les communes de Savalou et Bantè pour répondre aux sollicitations quotidiennes exprimées par les populations.
  • Des actions de prévention des IST/VIH/sida à l’endroit des travailleuses du sexe clandestines et affichées et de leurs clients dans la commune de Savalou sont également menées.

Historique de l’association
L’Association RACINES a été créé par de jeunes cadres béninois qui ont été des collaborateurs de l’association française Initiative Développement (ID) en qualité de salariés. Leur choix de créer une association a été en effet fortement soutenue par cette dernière ainsi que par Partage, alors partenaire technique et financier d’ID. De janvier 2000 à décembre 2006, RACINES a étroitement travaillé aux côtés de ces deux associations dans la mise en œuvre d’un programme intégré de développement dans des quartiers défavorisés de Cotonou, sur cofinancement de l’Union Européenne et de Partage.
Les trois principales composantes dudit programme étaient : l’éducation, l’accompagnement familial et la santé communautaire, et enfin la lutte contre les IST/VIH/SIDA. Une convention régissant un transfert progressif de ce programme d’ID à RACINES avait été préalablement signée entre les 3 partenaires ID, Partage et RACINES. Cette initiative conjointe avait certes pour finalité majeure de contribuer à l’amélioration des conditions socio-éducatives des populations vulnérables des zones périurbaines de Cotonou, mais visait aussi, implicitement, à faire émerger RACINES en tant qu’organisation d’intermédiation sociale.
RACINES est autonome et indépendant par rapport à Initiative Développement depuis décembre 2006. Parallèlement, dès 2005, RACINES a étendu ses actions aux communes de Bantè et de Savalou dans le département des collines. Des actions similaires de promotion de l’éducation et de la santé y ont été lancées.
En outre, RACINES intervient dans divers autres secteurs d’activités que sont l’accès à l’eau potable, la micro finance, la recherche et l’appui-conseil aux organisations. Elle envisage également de s’investir dans la sécurité alimentaire et le changement climatique. Enfin, l’association fait désormais du genre et de l’autonomisation des femmes, des thématiques transversales dans toutes ses interventions.

Domaine(s) d'intervention : dépistage, Prévention, prise en charge globale des PVVIH
Public(s) : tous publics, travailleur.se.s du sexe
Antenne(s) : Savalou