ARCAD Sida

Mali
Domaine(s) d'intervention : prise en charge globale des PVVIH
Public(s) : tous publics, MSM, OEV, travailleur.se.s du sexe
Antenne(s) : Mopti, Fana, Gao, Kati, Kayes, Kita, Koulikouro, Nioro

Créée en 1994, l’Association de Recherche de Communication et d’Accompagnement à Domicile de personnes Vivant avec le VIH (ARCAD-SIDA) est l’une des premières associations de lutte contre le Sida au Mali.
Elle a mis en place le Centre d’Ecoute, de Soins et d’Accompagnement (CESAC) des Personnes Vivant avec le VIH de Bamako en 1996, la première structure de prise en charge communautaire du VIH au Mali.
Au regard des résultats atteints par ARCAD-SIDA depuis 2001, la structure est accréditée et accompagne l’Etat malien dans la décentralisation de l’accès aux traitements.

L’objectif de l’association est de développer la prise en charge globale de l’infection par le VIH à travers l’accès aux soins et aux traitements, la recherche et la communication.

Stratégies :
  • L’accès à la prévention et aux soins pour les groupes vulnérables en rapport avec ses principes fondamentaux de respect des droits de personnes, d’éthique et d’équité du traitement pour tous y compris les ARV. Les activités concernent les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, les travailleuses du sexe, les détenus et les personnes en situation de handicap.
  • La décentralisation de l’accès aux soins et aux traitements ARV à travers la création des CESAC et des USAC. Ce sont des centres de mise en œuvre des activités d’ARCAD-SIDA : prévention au sein des groupes vulnérables, prise en charge médicale, accompagnement psychosocial, soutien et renforcement des compétences. Ils sont également des lieux de formation et de stage pour les apprenants.
  • Le renforcement de compétences des acteurs de la lutte contre le VIH : à travers le centre formation DONYA qui a été créé en 2003 avec comme objectif de contribuer fortement à l’élargissement de l’accès aux soins et à l’amélioration de la qualité de la prise en charge.
  • Le programme de réinsertion socio-économique des personnes infectées et affectées par le VIH et le Sida : ce programme intervient à travers les AGR initiées auprès des personnes infectées et ou affectées par le VIH. Les Activités Génératrices de Revenu (AGR) constituent un maillon important dans l’accompagnement et le soutien aux personnes infectées et affectées par le VIH. Elles participent fortement à la consolidation de leurs liens avec la vie de tous les jours et leur assurent une autonomisation financière et sociale.
  • Le programme d’accompagnement psychosocial des adultes et des enfants sur les sites de prise en charge à travers les activités suivantes : les enquêtes sociales, les appuis en vivres, les entretiens individuels, les groupes de paroles, le programme d’éducation thérapeutique, les visites à domicile, le soutien direct par les appuis scolaire et vestimentaire, les appuis en lait, les programmes d’empowerment et de développement de l’estime de soi.
Les objectifs fixés par ARCAD-SIDA :
  • Renforcer les activités de promotion du dépistage du VIH et de l’utilisation des services de prise en charge au sein de la population générale et surtout des jeunes ;
  • Accompagner la décentralisation par le renforcement des acquis sur les 16 anciens et la création de 2 nouveaux sites de prise en charge ;
  • Renforcer les activités de conseils dépistages, de prise en charge médicale sur les sites de prise en charge communautaires et semi publiques ;
  • Renforcer le programme de prévention et de prise en charge globale des enfants ;
  • Renforcer et étendre le programme d’éducation thérapeutique ;
  • Dynamiser la recherche clinique et sociale sur le VIH et le sida ;
  • Faciliter l’accompagnement psychosocial des personnes infectées et affectées par le VIH et le Sida sur les sites ;
  • Faciliter l’accès aux soins et aux traitements pour les groupes vulnérables : les Professionnelles du Sexe, les Hommes qui ont des rapports Sexuels avec d’autres Hommes, la Population carcérale et la Population handicapée ;
  • Renforcer le centre de Formation Donya dans la mise en œuvre de ses activités ;
  • Renforcer le programme AGR

Fin décembre 2012, la structure dispose de 16 sites de prise en charge.

Domaine(s) d'intervention : prise en charge globale des PVVIH
Public(s) : tous publics, MSM, OEV, travailleur.se.s du sexe
Antenne(s) : Mopti, Fana, Gao, Kati, Kayes, Kita, Koulikouro, Nioro