La stigmatisation, un frein au développement de la PTME en Afrique

En Côte d’Ivoire, une coalition d’associations a réalisé une enquête auprès de femmes enceintes et de mères atteintes par le VIH. Elle montre que celles-ci sont particulièrement victimes de la stigmatisation et font l’objet d’attitudes discriminatoires.

À Bouaké (Côte d’Ivoire), le centre SAS gère une file active de 2 000 personnes vivant avec le VIH, dont 70 % de femmes. Chaque année, elles sont entre 40 et 60 à mener une grossesse à terme. Explications de Diagola Penda Touré, directrice du centre.

0 Partages