Contraception hormonale et risque de VIH : comprendre les résultats de l’étude ECHO

Auteur(s) : ECHO
Date d’édition : juillet 2019
Auteur(s) : ECHO
Date d’édition : juillet 2019

L’étude ECHO est un essai clinique randomisé multicentrique ouvert comparant l’incidence du VIH et les bénéfices contraceptifs chez des Femmes vivant dans des zones de forte incidence du VIH et utilisant une des 3 méthodes de contraception hautement effective toutes déjà commercialisées :

  • l’acétate de médroxyprogestérone-retard (AMPR)
  • l’implant au lévonorgestresl (LNG)
  • le dispositif intra-utérin au cuivre (DIU)

Les Femmes ont le droit de savoir si certains contraceptifs augmentent leurs risques de contracter le VIH. Cette ressource les aidera à faire un choix éclairé sur le contraceptif qu’elles souhaitent utiliser et sur la méthode de protection contre le VIH dont elles ont besoin.

L’objectif principal de cette étude menée dans 4 pays (Kenya – Zambie – Afrique du Sud – Swaziland) est de comparer l’incidence du VIH chez les Femmes utilisant comme moyen de contraception l’AMPR, le LNG ou le DIU cuivre.

0 Partages