Hasnouna (AHSUD)

Maroc

Créée en 2006, l’Association Hasnouna de Soutien aux Usagers de Drogues est une association marocaine à but non lucratif œuvrant dans le sens de la prévention, du traitement et de la réduction des risques liés à la consommation de substances psycho actives.

Contexte d’intervention

L’Association Hasnouna de Soutien aux Usagers de Drogues est entrain de mettre en œuvre le projet d’Appui à la mise en place de la stratégie mobile de la réduction des risques du Sida et des Hépatites auprès des usagers de drogues dans la région de Tanger, en partenariat avec le Ministère de la santé et le Fonds mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme.

Objectif général du projet :

Prévenir les risques de transmission du VIH et du VHC parmi les usagers de drogue injectables dans la région de Tanger et lutter contre les drogues et la toxicomanie.

Objectifs spécifiques de l’association :

  • La réduction des risqué lies au partage des seringues et d’autres matériels d’injection ;
  • La promotion de l’abandon de l’injection intraveineuse au profit d’autres modes d’administration moins dangereux (orale, nasale, inhalation).
  • Le soutien psycho-social aux usagers de drogues à travers des actions de sensibilisation et de soutien individuel pour contribuer à leur insertion sociale.
  • L’implication de toutes les personnes voulant s’engager dans la lutte contre le Sida, les Hépatites, les overdoses et les problèmes socio-sanitaires liés à l’usage de produits psycho actifs, dont le journal de l’Auto support est son outil médiatique.

La Réduction des Risques (Réduction des Méfaits en anglais, Harm Reduction), la RdR, concerne les lois, les programmes et les pratiques qui visent principalement à réduire les conséquences néfastes tant au niveau de la santé qu’au niveau socio-économique, sans nécessairement diminuer la consommation de drogues. La réduction des risques bénéficie aux personnes qui consomment des drogues, à leurs familles ainsi qu’à la communauté. Au quotidien, la RdR consiste donc à mettre à disposition des services qui contribuent effectivement à réduire les risques et les dommages associés aux consommations de drogues.

Lancé en 2007, comme programme pilote d’intervention auprès des usagers de drogues injectables dans le cadre du plan stratégique national de lutte contre le sida, et le plan d’action de Réduction de risque 2012- 2016, la RdR constitue actuellement un pilier de la réponse de l’association contre les addictions liées à l’usage des drogues injectables. Elle a été initiée en 2007 par un programme d’échange de seringue qui a été renforcé par l’introduction de la méthadone en 2010.

Cette intervention s’articule autour de 2 axes :

Travail de rue :

  • Distribution de kits d’injection et préservatifs ;
  • Récupération de seringues utilisées ;
  • Entretiens préventifs individuel et de groupe en matière de VIH et VHC, Tuberculose, Overdose et l’injection à moindre de risque ;
  • Mobilisation des éducateurs pairs ;
  • Orientation des usagers vers les structures spécialisées.

Accueil des usagers dans l’unité fixe :

  • Prise en charge à bas seuil : collation douche, buanderie, café..
  • Soins sanitaires;
  • Séances de sensibilisation et groupes de discussion sanitaires liées à la consommation des produits psycho active ;
  • Dépistage VIH (Sida anonyme et secret) ;
  • Accompagnement à la création de groupes d’auto support d’usagers.


Centre de ressources et formation

Le Centre a pour objectif de contribuer au développement d’une approche de réduction des risques liée a la consommation de drogues au Maroc, dans la région Maghreb et en Afrique francophone. Plus précisément, il vise à :

  • Concevoir et mettre en place  un centre de ressources et formation (CRF) en RDR dans la ville de Tanger (Maroc)
  • Renforcer les interventions de RDR et leur acceptabilité sociale et politique au Maroc, dans la région Maghreb et en Afrique francophone.

Ces actions s’articule autour de :

A) La réalisation des cartographies des centres de Réduction De Risques au Maroc, dans la région Maghreb, et en Afrique francophone ;

B) Des formations en Réduction de Risques basées sur des diagnostics des capacités des centres  et associations qui travaillent dans ce domaine au Maroc, dans les pays Maghreb et en Afrique francophone, à savoir :

  1. Formation de niveau 1: Formation initiale et complémentaire sur les principes et techniques de base de la Réduction de Risques liés à l’usage de drogues ;
  2. Formation de niveau 2: Accompagnement pratique sur terrain dans les sites d’intervention des centres ;
  3. Formation de niveau 3: Formation spécialisée sur certaines techniques de prise en charge de la pharmacodépendance majeure aux opiacés avec traitement de substitution, prise en charge psycho-sociale, monitorage et évaluation, etc ….) ;

D) Des ateliers d’échange de pratiques entre les professionnels qui travaillent dans le domaine de la Réduction de risques liés à l’usage de drogues ;

E) La sensibilisation sur la Réduction de risques en faveur des riverains, des pharmaciens, des forces de l’ordre et des journalistes.

F) L’organisation des séminaires sur la Réduction de Risques liés à l’usage de drogues.

Domaine(s) d'intervention : droits humains, Plaidoyer, Prévention, prise en charge des PVVIH
Public(s) : usagers de drogues